divider
Quoi de neuf

Compagnie Ici & Maintenant

Le théâtre est une fabrique

divider

C'est pour bientôt

La descente d’Orphée

 

En ce lundi soir, les 14 comédiens sont réunis dans la salle de répétition de la salle Renaissance. Dernière ligne droite de la création amateure tirée de la pièce de Tennessee Williams "La descente d’Orphée ou L’homme à la peau de serpent". Le texte fort et sensuel de l’auteur américain, mis en espace par Éric, claque à chaque réplique lancée par les personnages qui évoluent dans un décor des années 60 au sud des États-Unis. « Il y a des tas de gens qui aimeraient être ces oiseaux pour ne pas être touchés par la pourriture. »  « Garde-moi. Je suis vivante, toujours vivante. » C’est l’histoire de Val, nouvel Orphée revêtu d’une veste en peau de serpent, qui abandonne sa vie de délinquant et perturbe la vie mortifère de cette petite bourgade. En particulier celles de Lady et de Caroll. Comme seul bien, une guitare, sorte de talisman, constellé de signatures de musiciens illustres. Un instrument visible sur la scène dépouillée et sobre, où le jeu des acteurs en plein travail est en évolution. «  Il va falloir mettre les bouchées doubles, mais nous serons prêts pour la fin du mois. Comme d’habitude… », lance une comédienne, aguerrie aux répétitions des derniers jours, qui permettent d’asseoir le jeu et de régler les derniers détails. Une pièce peuplée de personnalités à fleur de peau, abîmées, porteuses d’une grande souffrance. Un drame dominé par une atmosphère étouffante et un racisme violent. À découvrir pour la force littéraire du texte qui prend aux tripes et pour l’énergie déployée par l’ensemble des comédiens.

 

 

Vendredi 24 et samedi 25 mai à 20h30 et dimanche 26 mai à 17h au Poulailler. Place à 5 euros. Réservations au 02. 35.43. 32.10.

 

 

Les ateliers de fin d'année


Ultimes répétitions également pour les groupes du mardi, mercredi et jeudi soir (niveaux I et II) qui présentent leurs travaux d’élèves les 14 et 15 juin. Du monde attendu avec 45 comédiens inscrits cette saison. Au lieu de trois fois, ils montreront « tout leur art » lors de deux représentations au Poulailler. Ces ateliers de fin d’année, c’est une manière de montrer le travail de comédiens en apprentissage, en s’amusant, devant un public, pour la première fois pour certains, comme ceux du groupe du jeudi emmenés pour la première année par Clotilde. L'intervenante pour les cours des débutants (17 cette saison) voient ces travaux d'élèves comme "l'aboutissement de ce qu'ils ont pu apprendre pendant l'année en ayant le plaisir d'appliquer les techniques." Sans oublier pour tous "la joie de connaître la représentaion en public dans un vrai théâtre."

divider

c'est bien parti !

Deux importants projets prennent forme dans les locaux de l’école Renaissance où est hébergée la compagnie Ici et Maintenant. Importants en nombre de comédiens impliqués et de répétitions envisagées, mais aussi en raison des implications artistiques et humaines supposées…

 

Kaamelott

 

Il y a tout d’abord Kaamelott, le texte inspiré de la fameuse légende arthurienne sur le mode humoristique, un spectacle-événement lancé par Éric pour être montré lors de trois soirées au printemps 2014, dans un lieu pour l’instant (toujours) gardé secret. Une soixantaine de comédiens sont engagés dans cette mémorable aventure collective, marquée pour l’instant par la distribution et la répétition des rôles au cours de ces dernières semaines. Éric a délégué quatre personnes de la compagnie (Éric, Francine, Sébastien et Clothilde) qui endossent la responsabilité de répétiteur pour l’aider dans cet ambitieuse création. Les textes sont aujourd’hui connus et maîtrisés et la mise en scène prend forme. Une répétition générale est programmée le 22 juin avec l’ensemble du groupe au complet, qui  n’a pas encore eu l’occasion de se retrouver.

 

 

Le Fils

 

Il y a aussi Le Fils, une pièce de Christian Rullier composée de 100 témoignages. Cette centaine de personnes donne des indices sur qui était ce Fils, tout en donnant des infos sur eux. Cette autre création d’envergure se monte dans les salles de répétition de la compagnie, depuis le début de l’année. Éric a donné son feu vert à Sébastien Chenot, venu « démarcher » pour trouver espace et comédiens. Pour cette autre sympathique aventure artistique et humaine, qualifiée par le metteur en scène de « partage de vies et d’expériences », une soixantaine de comédiens (certains d’Ici et Maintenant) d’horizons divers sont déjà à fond dans leur rôle. A la fin mai, ils auront déjà eu l’occasion de se retrouver au moins quatre fois au cours de séances de répétitions par petits groupes, basées sur des exercices variés. Sans compter un week-end entier, fin avril, qui a permis de tous se découvrir, accompagnés de quatre autres comédiens parisiens sur lesquels Sébastien s’appuie. Il reste des rôles à pourvoir. Contact : cie.des.rescapes@free.fr et www.lacompagniedesrescapes.com

 

 

Porte de Montreuil


La création professionnelle 2013, adaptée de Léa Fazer, montrée le 12 mars dernier au théâtre des Bains-Douches au Havre a bénéficié « d’excellents retours », selon Éric qui a mis en scène cette comédie contemporaine, et joué avec François Derivery.

Signes de ce succès : Porte de Montreuil, repérée par les programmateurs lors de cette représentation unique est la seule pièce havraise proposée au festival de professionnels Diagonale en 2014. Et Éric avoue qu’il aimerait la «  faire vivre le plus possible au cours des prochains mois. »

Déjà vendue à Dresser, elle sera visible dans leurs locaux en juin. Et pour tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion de voir ce spectacle qui caricature notre société de diplômés (au lieu des classiques cibles des sous-qualifiés), retenez les dates des 6 juillet et 3 août prochains aux Z’estivales et du 6 novembre au Théâtre de l’Hôtel de ville.

 

divider

EN BREF

 

 

Le traditionnel et attendu rendez-vous festif de fin d'année initié par Éric chez lui est fixé cette année un week-end plus tôt (en raison des répétitions pour Le Fils fin juin), c’est-à-dire le dimanche 23 juin.

Renseignements auprès de...  celui qui reçoit.


Il sera possible de s’inscrire dès juin pour les ateliers théâtre de l’année prochaine, plus nombreux, avec six séances proposées au total avec le lundi consacré au niveau avancé, le mardi et mercredi pour les débutants et le jeudi pour la création.

 

 

divider
 
decoration
divider