divider
Quoi de neuf

Compagnie Ici & Maintenant

Le théâtre est une fabrique

divider

C'EST très bientôt

Dans la solitude des

champs de coton

 

 « Dans la solitude des champs de coton » promet une ambiance torride de violence contenue. Éric remet le couvert avec Bernard-Marie Koltès (après « Sallinger » l'année dernière). En tee-shirt sans manches et tatoué, il met en scène et brûle les planches face à Marie-Gabrielle, scénographe et comédienne, en cuir et tout de noir vêtue. Oui, oui, oui...Tous deux promettent un spectacle nourri par un texte épique et poétique, rythmé par un échange soutenu, entre deux solitudes. Celle du dealer (c'est lui) et celle du client (c'est elle).

Éric propose ici une version nouvelle de ce texte connu de Koltès : la relation entre deux hommes bascule ici vers une relation hétérosexuelle. « Il y a donc une autre lecture, un autre parti pris », raconte le metteur en scène, qui ajoute au jeu d'acteurs une énergie chorégraphiée (avec François Derivery et Cytise Fontaine). Sans oublier la recherche de la mise en espace, vaste forcément dans la grande salle du stade Navalis (31 bd Winston Churchill).

Découvrez les surprises de cet univers de sensualité brute en réservant vite sur le site de la compagnie pour la seule et unique représentation le dimanche 18 mars à 19 h.

 

réservez votre place en ligne

 

 

 

 

 

Le Manège revient au Poulailler

 

Pour ceux qui ont raté la comédie « Le Manège », qui avait joué à guichet fermé au Havre en novembre dernier, rien n'est perdu : le quator havrais rejoue cette déroutante histoire de couples interchangeables les vendredi 23 et samedi 24 mars au Poulailler, 7 bis rue du Général Sarail, au Havre. Réservations au 02.35.43.32.10.

 

 

 

divider

Ça vient de se passer

 

Si tu mourais...

 

Joli succès pour « Si tu mourais... » : En représentation les vendredi 16 et samedi 17 février au Poulailler au Havre, « Si tu mourais » a joué à guichet fermé. Que du bonheur pour Sabine Corteel (Anne), Ludovic Vilpoux (Pierre), Loïc Duhoux (Daniel) et Magalie Barreau (Laura Dame), qui jouent dans cette pièce contemporaine, drame d'une femme qui soupçonne à la mort de son mari qu'il voyait une autre femme et cherche à comprendre.

À la sortie, les deux soirs, le public a discuté des interprétations possibles de ce drame de Florian Zeller. L'antenne rouennaise de la compagnie est sur son petit nuage après ces deux soirées :  « Le public a aimé la pièce, aussi bien le ton, le texte, le suspense que la mise en scène avec son décor symbolique et dépouillé. » Pour Sabine, « cela signifie donc que nous avons bien servi ce texte, puisqu'il a touché le public. C'était un gros challenge de le tenir attentif et en haleine avec si peu de mouvement et d'action et nous sommes donc très fiers d'y être parvenus ! »

 


Ceci donne envie au quatuor de perfectionner encore cette création amateure 2012 et de remonter sur scène, sans doute beaucoup plus confiants cette fois. Éric, qui donne des indications mais laisse le groupe autonome comme il le fait pour celui du Manège, estime que « c'était une réussite, en particulier le vendredi soir. »

 

Pour le public rouennais et pour ceux qui n'ont pu assister à l'une de ces représentations, ils joueront le samedi 14 et le dimanche 15 avril au théâtre de l'Almendra, 1 bis rue Paul Baudoin à Rouen.

Réservations au 02.35.70.52.14.

 

divider

EN BREF

Les flocons ont tout gâché... pour les quatre comédiens du « Manège », contraints d'annuler la seule représentation rouennaise au théâtre de l'Almendra le dimanche 5 février. Il a neigé toute la nuit, empêchant les déplacements faciles entre les deux villes. Préférant jouer la prudence, le quatuor de cette création amateure 2011 réfléchit à une autre date, peut-être en septembre.

 

Coup d'essai réussi : une vidéo pleine de peps, construite comme une bande-annonce, conçue par Cyril, un ami d'Éric, présente « Dans la solitude des champs de coton » avec les quatre protagonistes et donne délibérement le ton. À voir sur le site pour vous imprégner de l'ambiance...

 

Les cours de théâtre connaissent un tel succès cette année (en grande partie grâce à un excellent reférencement par le biais du site) qu'Éric envisage d'ouvrir une autre séance en semaine. Une idée à affiner pour la rentrée prochaine...

 

divider
 
decoration
divider