divider
Quoi de neuf

Compagnie Ici & Maintenant

Le théâtre est une fabrique

divider

ÇA VIENT DE SE PASSER

Le Manège a fait un carton

 

Plus une place libre le vendredi 24 et samedi 25  novembre au Poulailler au Havre pour aller voir Marie (Anne-Marie Ducret), Adeline (Agnès Béthune), Nicolas (Jean-François André) et Stéphane (Éric Fauquant) dans cette pièce de Florian Zeller.

À la sortie du Manège, la deuxième création amateure de l'année (après Sallinger), critiques (positives et négatives) de rigueur devant cette déroutante histoire de couples interchangeables. Le public est sous le charme, ravi d'avoir ri et souri.

 

Ravis aussi, les comédiens. D'abord de s'être impliqués ainsi dans une telle aventure collective. Pour Jean-François, le seul de la bande des quatre à participer pour la première fois à une pièce entière, "c'est une belle expérience, avec un esprit d'équipe." Au-delà de cette première fois qui permet de confronter des personnalités différentes, il y a le plaisir de jouer, tout simplement. Agnès le confirme : "Cela a été un enrichissement. Et j'ai été contente de contrôler mes fous rires et aussi de pouvoir lâcher prise." Pas simple visiblement d'être tout de suite bien avec un texte aussi déstabilisant.  Éric avoue qu'il "a fallu pas mal de temps pour sortir de la zone travail et y prendre du plaisir." Pour tous, il y a eu des moments de doutes, des hauts et des bas. Mais, le résultat est là. Tangible, palpable et concret. "Cette pièce nous a donné l'énergie d'aller au-delà des difficultés...", confie Éric. Histoire de communiquer cette envie de jouer au public. L'équipe à appris à (se) gérer, à s'installer sur les rails de l'autonomie. 

 

Parce que Le Manège va maintenant poursuivre son bonhomme de chemin. "C'est ce qu'il va  arriver de mieux pour ce spectacle, c'est qu'il continue", reconnaît Éric (le metteur en scène cette fois). Cette comédie, perfectible, va mûrir, évoluer, s'épaissir au gré des futures répétitions prévues en toute liberté.

 

 

Pour ceux qui ont raté les premières représentations : rendez-vous le dimanche 5 février 2012 à l'Almendra à Rouen et les vendredi 23 et samedi 24 mars au Poulailler au Havre.

 

 

divider

c'est en cours

 

La création amateure de Rouen

 

Autre pari au sein de la compagnie avec Si tu mourais... du même Florian Zeller, l'auteur choisi par les deux groupes engagés sur une "création amateure autonome".

 

Quatre comédiens répètent à Rouen cette pièce, entre drame et comédie cette fois, dans un local définitivement consolidé et installé grâce à la librairie Le Rêve de l'Escalier et au restaurant Le Chenevis, ce qui permet enfin à cette toute jeune et nouvelle antenne de prendre son envol après quelques mois de flottement. Le  résultat est là, concret. "Nous avons enfin un local, une équipe soudée et des personnes qui gravitent autour de nous", constate Sabine Corteel, engagée dans cette aventure là-aussi collective au côté de Ludovic Vilpoux (Pierre), Loïc Duhoux (Daniel) et Magalie Barreau (Laura Dame).

 

Équipe "Si tu mourais..."

 

Sabine interprète Anne, une femme médecin, qui s'interroge à la mort de son mari. Jusqu'où son enquête fièvreuse la mènera t-elle ? Pour cette comédienne, "c'est un  gros challenge avec un rôle important, omniprésent. Ce n'est pas évident de changer d'état intérieur. Cette femme n'a pas le même état d'esprit avant et après la disparition de son époux."

 

À découvrir : les vendredi 17 et samedi 18 février au Poulailler et les samedi 14 et dimanche 15 avril à l'Almendra.

 

 

Les soirées du vendredi

 

Elles sont en voie d'être institutionnalisées. Voire demandées, prisées, guettées... Initiées par un ancien de la compagnie, Bertrand Leborgne, elles se tiennent donc chaque vendredi dans un lieu au Havre où l'on peut papoter, boire, et plus si affinités...

Depuis la rentrée, une bonne douzaine de ces soirées ont permis de rassembler des actuels, des anciens, des futurs et des potes de la galaxie Ici & Maintenant. À la Petite Rade au moment de l'été indien, et dans des lieux chaleureux avec de la place où la bière doit faire partie de la carte pendant cette saison de journées sans lumière (le News, le Camp Gourou, le Mac Daid's, le Walibi...)

 

Un petit groupe se retrouve à chaque fois, selon les disponibilités et les envies de chacun. En tout cas, un des buts évidents (et non affichés) d'Éric (jamais présent, parce que retenu par la création rouennaise) est atteint. Il ne le dit pas comme ça le boss, mais il n'empêche, ça marche ainsi : ces retrouvailles permettent de créer et de tisser des liens entre les groupes de théâtre qui ne se voient pas forcément ailleurs et de (re)voir des ex...

 

Si vous ne faites pas encore partie de l'impressionnante liste d'amis de Bertrand (si c'est le cas, c'est juste une négligence), faites-vous connaître au plus vite : blebor@gmail.com

 

 

Création professionnelle

 

SolitudeLe travail avance pour la pièce de Bernard-Marie Koltès, « Dans la solitude des champs de coton », à voir dès mars-avril 2012.

 

Les dates de représentation à suivre dans les prochaines lettres d'information.

 

divider

EN BREF

La compagnie dispose d'une nouvelle messagerie électronique liée au site internet, qui remplace ainsi la poste.net. Pour nous écrire, envoyez vos messages à contact@compagnie-icietmaintenant.fr.

 

Le site de la Renaissance poursuit sa mue.

Enfin, la lumière fût... dans la cour de l'école : plus qu'utile en cette saison lorsque l'on sort de l'un des cours de la semaine pour se diriger vers la voiture. La mairie a remédié (après de nombreuses sollicitations) au dysfonctionnement en même temps que le chauffage, désormais à température un peu plus normale.

 

Un représentant de la Bibliothèque Sonore également située à l'école Renaissance a présenté son fonctionnement début décembre devant les comédiens du mardi et du mercredi. Des donneurs de voix bénévoles sont recherchés pour les ouvrages destinés aux mal voyants, aveugles, handicapés...

Tél : 02.35.41.73.79

 

 

divider
 
decoration
divider